2ème document. La Kundalini, les « nâdi », les « çakra », les « samskara » avec « vasana » et « vrtti ».

 

 

La tradition japonaise présente son propre système de représentation des aspects psycho-subtils de l’être. Elle est issue du Shintô, qui reprend grosso modo les données du Taoïsme avec ses cinq Eléments :

· 金 - jīn, « métal » ; · 木 - mù, « bois » ; · 水 - shuǐ, « eau » ; · 火 - huǒ, « feu » ; · 土 - tǔ, « terre ».

Image Wikipedia, cinq éléments.

 

Ce système est essentiellement destiné et créé par des sédentaires à leur usage.

 

Le Bouddhisme a véhiculé dans l’Himalaya puis dans tout l’extrême-orient les conceptions des égyptiens et des gréco-latins (qui indiquaient les avoir reçu des atlantes). Ce système de représentation des aspects psycho-subtils de l’être fonctionne avec d’autres dénominations. Elles sont issues du nomadisme et les retrouve en astrologie bouddhique comme dans les constructions telles les « stûpa » :

· l’espace ; · l’air ; · le feu ; · l’eau ; · la terre. 

 

Image Reiki Liberté.

 

Le point commun de ces systèmes - de la sédentarité des civilisations ou du nomadisme des spiritualités - est une représentation à cinq constantes. Elle se retrouve dans le Reiki avec ses cinq postures de base, ses cinq préceptes et ses cinq symboles et leurs sons. Nous renvoyons aux études de « Reiki, médecine mystique de Mikao Usui ici » de Pascal Treffainguy pour plus de détails et d’explications.

 

Ce système fonctionne dans le corps humain où des plexus sont en relation avec les cinq éléments. En Chine, ce sont 3 plexus qui sont étudiés en relation avec les énergies Tchen, Tchi et Jing. Dans le Bouddhisme et en Occident, ce sont 5 plexus, en relation avec les activités: sexuelle, digestive, cardiaque, respiratoire et cérébrale. En Inde, ce sont 7 plexus en relation avec l'ancrage à la Terre, la vitalité, la relation à autrui, les sentiments, l'expression de soi, la connaissance et la connexion au Ciel. 

 

L'homme originel était radieux, ces plexus étant connectés au cosmos dans la pure harmonie Terre/ Ciel. Du fait de sa station fixe sur le sol, l'homme sédentaire a bouleversé cet équilibre et vu son tore désormais s'exprimer en mode non plus haut / bas ou Ciel / Terre mais en mode latéral, ou gauche droite. Certes, il n'a plus ressenti le besoin de migrer avec les saisons mais il s'est trois confronté au flux de mémoires migrant dans l'univers et s'attachant à des lieux ou des temps. Au fur et à mesure de sa matérialisation, l'homme est devenu ainsi la victime d'hallucinations mémorielles.

 

Cette hallucination s'appelle l'ego, et a été démasqué par le Bouddha dans son enseignement sur la vacuité et les agrégats formant le sens du moi. Dans le sermon des douze causes, le Bouddha a montré comment le flux de mémoires fonctionnait et comment s'en libérer pour sortir de la souffrance et retourner à la jouissance. Dans ses pratiques, le Reiki vise par l'initiation à restaurer la connexion avec le Ciel et dans les soins à dépolariser les mémoires pour les faire taire. Le méditant retrouve ainsi son autonomie et sa santé. 

 

En Inde, les sages du Cachemire dédiés à Shiva, le dieu destructeur de l'illusion, ont mis au point le Kundalini Yoga, un yoga visant à détruire le sens de l'ego et restaurer la connexion Terre / Ciel dans le systèmes des plexus (les chakras). Au lieu d'être victimes du serpent des mémoires, les yogi éveillent son contre-aspect lumineux dans le coccyx. Ils l'élèvent ensuite dans la colonie vertébrale pour détruire les mémoires perturbant les plexus. Puis au final, ils l'unissent avec l'énergie libre du cosmos, dans un balai radieux, lumineux et vivant. 

 

Le Reiki Kundalini ambitionne de conjuguer ces deux techniques en une seule. 

 

 

Votre navigateur est trop ancien

Veuillez le mettre à jour ou installer l'un des suivants :